Menu principal

Saint Georges d'Espéranche

Patrimoine

 

Les élément de patrimoine

  • Déplier/ReplierLe Blason

    Voulu par le conseil municipal, le blason a été réalisé à partir de projets proposés par les habitants.

    " SALVE VITA " - " SALUT A LA VIE "

    Tiercé en barre, au premier de gueule à la croix d’argent ; au deuxième d’azur chargé en chef de Saint Georges d’or monté sur un cheval d’argent terrassant d’une lance de sable un dragon de gueule et d’argent, en pointe un chêne planté de sinople ; au troisième d’or au dauphin d’azur, barbé, oreillé, crêté et peautré de gueule "Ornements extérieurs : l’écu, timbré de quatre tours octogonales crénelées d’or, chargé de la devise : SALVE VITA (Salut à la vie), est accompagné par deux épis de froment d’or croisés en pointe et liés d’un ruban de gueule

    • la croix de Savoie pour rappeler les bâtisseurs de la "ville neuve" de Saint Georges au 13e siècle.
    • St Georges terrassant le dragon est un symbole qui se retrouve sur un vitrail de l’église ;
    • l’arbre rappelle un passé de riches forêts environnantes.
    • les quatre tours sont celles du château.
    • le dauphin... c’est le symbole du rattachement au Dauphiné..
    • les épis marquent l’importance du bourg rural et agricole.
    • la devise "salut à la vie" est porteuse d’une dynamique qui s’appuie sur la richesse du passé et les potentialités du présent.
  • Déplier/ReplierLe château

    Le château  - JPEG - 29.9 ko
    Le château

    La construction du château a débuté vers 1268 et fut sans doute achevée vers 1275.

    Les travaux furent conduits par l’architecte des Comtes de Savoie, Maître Jacques.

    En juin 1272, Philippe de Savoie accueille au château le prince Edouard, futur roi d’Angleterre qui rentre de croisades et en novembre 1273 le Pape Grégoire X qui se rend au concile de Lyon.

  • Déplier/ReplierLa halle

    La halle - JPEG - 29 ko
    La halle

    Edifiée sans doute à la même époque que le château, la halle a subi au cours des siècles de nombreuses restaurations. Elle reste le symbole de l’importance économique du village.

  • Déplier/ReplierLa grange du Guillolet

    (classée monument historique)

    La grange du Guillolet - JPEG - 21.1 ko
    La grange du Guillolet

    A proximité du village, au hameau du Guillolet, s’élève une grange à trois nefs d’origine cistercienne, dont les éléments de charpente datent du XVI ème siècle.

  • Déplier/ReplierL’église

    L'église - JPEG - 30.3 ko
    L’église

    L’église actuelle a été construite sur l’emplacement de l’église du XVIème siècle qui était, en 1890, dans un très grand état de vétusté. Les travaux commencèrent en 1900 pour s’achever en 1903. Les lois de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat ont suspendu l’achèvement intérieur.

  • Déplier/ReplierUne maison du XIIIème siècle

    Une maison du XIIIème siècle - JPEG - 33.7 ko
    Une maison du XIIIème siècle

    Une maison du XIIIème siècle, située rue de la Serve du Pont, est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

    Presque intégralement conservée, elle constitue un exemple significatif de construction en briques dans le Dauphiné médiéval. Elle faisait partie de la cité abbatiale des moines Antonins installés dans le quartier du fond de ville.

    La rue de la Serve du Pont où se dresse la maison est, avec la rue Marchande qu’elle prolonge, et la rue Grassolière, un des principaux axes à partir duquel s’est organisé l’urbanisme médiéval.

  • Déplier/ReplierLa chapelle de l’Amballon

    La chapelle de l'Amballon - JPEG - 37.1 ko
    La chapelle de l’Amballon

    La chapelle de l’Amballon, dédiée à Saint Théobald, archevêque de Vienne de 957 à 1001, elle fut reconstruite en 1876 et restaurée en 1984.

    Il y a peu de temps encore un pèlerinage, chaque lundi de Pentecôte, attirait de nombreux fidèles. On attribuait à l’eau de la source des pouvoirs bienfaiteurs sur la vie des enfants.